La réalisation


«  Avec mon équipe J’ai voulu donner de l’émotion aux mots et la partager avec les spectateurs » – Claude Moreau

Un choix de mise en scène originale et contemporaine : le cinéma théâtre.

La mise en scène associe en permanence, et avec des styles et des configurations multiples, l’image filmée et le jeu théâtral, avec une forte interactivité entre les deux.

Le cinéma

Un film projeté sur deux écrans synchronisés où les acteurs  professionnels qui portent la narration dialoguent, les images d’archives  et les documents historiques s’entremêlent, les séquences tournées dans le musée mine de Cagnac  avec des anciens mineurs se mixent avec celles qui retracent l’histoire de la mine  et bien d’autres séquences (cf le texte)…L’image est présente sous diverses formes durant tout le spectacle.

Les graphistes : Marie Jeanne Gauthé, Sylvain Despretz  et  Rodguen Dubois

ont créé, réalisé et monté les images avec un traitement graphique  original et contemporain.
Joseph Brettrager directeur photo du film est également créateur des lumières du spectacle créant ainsi des perspectives de la scène à l’image, des atmosphères de couleur dramatiques, des cadrages et des ambiances où la scène et l’image se fondent dans la même atmosphère.

Le dessin et la bande dessinée dans les images projetées

L’évocation et la représentation de Jaurès a été réalisée par Edmond Baudoin illustrateur et auteur bien connu de bandes dessinées qui a su dans ses  portraits  et ses dessins faire ressurgir sa forte personnalité, son humanisme. Il a  crée également des décors images dessinés très suggestifs.

La musique et la bande son

Les musiques qu’a choisi Sylvie Douche Pianiste et Maître de Conférences en Musicologie à Paris Sorbonne entretiennent un lien ténu avec l’action qu’elles accompagnent parce qu’elles parlent directement à l’inconscient collectif.  Elles font appel aux compositeurs de son siècle, ceux de l’est européen (Chostakovitch, Khatchatourian, Moussorgski, Smetana…) mais aussi à ceux plus « universels » comme se voulait le message du protagoniste (Bach, Beethoven, Schumann, Barber)
Les ambiances sonores crées par Samuel Abraham ponctuent la bande son qu’il a réalisée par des moments dramatiques.

Le théâtre

38  bénévoles Carmausins  sont  présents sur scène. Ils interprètent de nombreux personnages : les mineurs , la population de Carmaux, les jurés du procès villain, les soldats de Laguerre 14/18, les grévistes de 1936  et les vacanciers des premiers congés payés, des résistants, des membres de la Cagoule…. Dans des costumes de Monika Mucha.
Dans la mise en scène des acteurs bénévoles une importance particulière a été donnée à la symbolique de la gestuelle et des mouvements du corps, aux graphismes  et aux perspectives créées par les déplacements, à l’interactivité avec les acteurs présents dans l’image.

Un grand remerciement au reste de l’équipe qui m’a entouré pour la réalisation du spectacle.

Claude Moreau

Générique

Décor : Michel Lagarde.

Direction technique et régie : Jean Luc Cousin.

Ingénieur du son spectacle : Michel Colin.

Directeur de Production : Denys Fleutôt.

Assistant de Claude Moreau : Gildas Madelénat.

Assistante mise en scène : Brigitte Parquet.

Topage : Fanny Moreau.

Montage film et script : Anne Buxerolle.

Cadreur : Selim Bibi Moreau

www.claudemoreau.com